Ici, on ne recycle plus, on upcycle ! La transition écologique que nous connaissons actuellement nous amène à une économie circulaire dans laquelle recycler n’est plus suffisant et laisse place à une pratique émergente. Elle consiste à valoriser les objets ou produits usagés en leur donnant une nouvelle vie plus qualitative, il s’agit de l’upcycling (le sur-recyclage en français). C’est à travers cette technique de revalorisation du déchet que le concours “Le Grand Détournement Positif” voit le jour. Chaque année, il revient et suscite beaucoup d’intérêt de la part des élèves et des entrepreneurs de l’Industrie Positive. En partenariat avec Montpellier Métropole Méditerranée, l’ ENSAM (École Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier) organise le concours autour de la conception d’un projet de design innovant dans la logique écologique qu’est l’upcycling. En effet, vous avez bien compris, cette technique consiste à recycler des déchets ou du matériel non utilisé pour en créer un produit à usage différent et de qualité supérieure.

Dans le cadre du concours sur l’upcycling organisé par Montpellier Méditerranée Métropole et l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier, les étudiants de l’ENSAM ont fait appel à Sÿnia. Dans le cadre de ce concours, des étudiants de l’école sont invités à réfléchir sur la manière de valoriser les déchets de notre industrie par le biais artistique, en faisant appel à la technique de l’upcycling (surcyclage en français) : la réutilisation des déchets ou des matériaux non utilisés pour en faire des produit de qualité et parfois même de meilleure qualité que le produit initial. Il s’agit donc d’un recyclage « par le haut ».

«Contrairement au recyclage qui diminue la qualité du produit, l’upcycling détourne une ressource existante pour en augmenter la valeur initiale» résume Alain Derey, directeur de l’ENSAM.

Victor Tomin (élève de première année de l’ENSAM) et Lucas Dory (élève de troisième année de la même école) sont venus directement dans les ateliers de Sÿnia afin de récupérer des blocs de résine polyuréthane utilisée pour le doming. 

 

Victor et Lucas nous en disent un peu plus sur leur projet :

rse recyclage synia« Avec notre école, nous participons au concours sur l’upcycling, surcyclage en français. Le surcyclage va encore plus loin que le recyclage. Plus concrètement le but du surcyclage est d’apporter toutes les qualités d’une matière pour pouvoir faire mieux, c’est-à-dire qu’on va revaloriser la matière pour la transformer en un produit de qualité supérieure. Nous, ce qu’on a fait, a été de contacter les entreprises pour essayer de lister leurs déchets et de trouver des solutions pour les surcycler. L’entreprise Sÿnia nous a semblé très intéressante vis-à-vis de sa gestion des résidus de résine. Nous réfléchissons pour en faire soit un traitement de façade, soit des cloisons semi-transparentes pour l’événementiel. De base, le format qui sort de l’atelier est quasiment une brique, du coup, nous allons juste polir la résine, percer des trous dedans et venir relier chaque brique avec des tiges métalliques pour créer en produit fini une véritable cloison.”

Sÿnia est très fière de cette initiative qui s’inscrit dans la continuité de sa démarche RSE et offre une nouvelle solution dans la gestion de ses déchets. Rendez-vous dans 10 jours pour le résultat du concours !